la-nouvelle-lilloise

Bienvenue à vous tous

 

La suite de nos preparatifs 24 novembre, 2008

Classé dans : Non classé — vrl @ 23:53

Nous sommes tristes car le déménagement arrive à grands pas. Plus ça approche, plus j’ai peur de quitter les miens. Je vais devoir laisser Mathilde, elle ne dit rien, je ne sais pas si elle est préparée à notre départ. C’est vraiment con le boulot. Pourquoi moi ? Pourquoi suis-je mutée ? A mon âge, pas facile de retrouver quelque chose et en plus Doudou a été licencié aussi, quelles sont nos chances de retomber sur nos « pattes », nous avons encore une petite Léa de 11 ans à élever. Notre avenir est en jeu. C’est confus dans ma tête. Il faut quitter aussi les collègues de travail, j’en deviens presque aigrie. Il faut quitter Maryse « Ma petit Maman de boulot »comme je l’appelle, car c’est vers elle que je vais toujours pour me confier, c’est elle qui sent quand ça va mal, c’est elle qui encore pleure avec moi lorsque la vie n’a pas été facile. ca va être dûr de se dire au revoir. Il y a aura beaucoup de larmes. Avec Catherine, nos relations ont changé, nous nous disons au revoir sans savoir si nous nous reverrons et pourtant oui, nous nous reverrons et là seulement, nous craquerons toutes les 2 comme si tout ce qui était enfoui en nous depuis tous de longs mois ressurgissait d’un seul coup. Et puis, il y a Mathilde, c’est un déchirement de la laisser loin de nous, je sais qu’elle a du monde autour d’elle mais c’est moi sa Maman et c’est doudou son Papa. et puis aussi, il y a Maman qui est malade, qui veilllit. Les « Au revoirs » avec Martine , ma soeur et avec Maman sont éprouvants d’autant plus que Maman sort de l’hôpital, le jour du déménagement pour y retourner, d’ailleurs, le lendemain mais je suis déjà partie…Mais je lui dis que je l’aime très fort . Le déménagement est éprouvant pour moi, lorsque je vois ma maison vide, je craque complètement, c’est trop dûr, bientôt elle sera habitée par d’autres propriétaires, elle ne nous appartient plus. Personne n’a idée de ce  que cela représente de tout quitter par obligation en laissant tout derrière sauf les personnes qui l’ont vécu. Et moi, comme je suis très attachée à mon univers familier, forcément, c’est terrible alors j’essaie de me raisonner, de me dire que nous sommes en bonne santé, que nous avons un toit et que nous sommes ensemble tous les 3, que Doudou va retravailler, bref, j’essaie de « positiver ». 

« Les mots ne disent pas tout »  Tout est à l’intérieur de nous »  » Nous avons besoin de réconfort » « Pour nous sentir plus fort »

VERO

 

 

Bienvenue dans le nord suite (2) 12 novembre, 2008

Classé dans : Non classé — vrl @ 21:26

Nous voilà quelques temps plus tard, nous avons trouvé une maison à proximité de notre travail car nous allons travailler dans le même centre tous les deux. Nous habitons encore à Charleville et nous sommes dans les préparatifs du déménagement, dans les papiers avec la banque pour le prêt et dans bien d’autres soucis administratifs. Tout cela nous travaille, nous ne dormons pas bien, nous essayons de profiter au maximum des amis et de la famille. Aussi, nous sommes beaucoup invités. Mon Doudou part la semaine pour refaire la déco complète de la maison qui en a bien besoin et moi, je termine mon travail à Charleville, je travaille jusqu’au bout sans jamais relacher le rythme, je suis d’ailleurs bien bête…Parallèlement et à la demande de tous nos amis, j’organise une petite soirée surprise pour mon Doudou et avec l’aide de Marie-Claire sans qui je n’aurais rien organisé, je prends des notes, je compte les personnes qui seront (toutes) présentes, je passe beaucoup de coup de fils et j’arrive à me faire prêter l’école de Léa pour ma petite soirée. Tous les copains me donnent un coup de main, on me prête des trétaux, des chaises, chacun apporte ce qu’il a confectionné ainsi que quelques bouteilles. Et le grand jour arrive. J’ai dit à mon doudou de ne pas être à la maison avant 18 h 30, tout le monde doit être présent à 19 h 30. Il arrive donc à Charleville vers 18 h30, nous prenons la douche, apparemment, il se demande quoi, je le sents inquiet. La-dessus, ma fille Mathilde arrive avec Kévin, il va être l’heure, nous bandons les yeux de mon doudou qui se demande ce qu’il lui arrive. Et là, nous le baladons dans la ville, tout ça pour revenir au point de départ, l’école de Léa se trouve à 150 mètres de notre maison. Nous entrons dans l’école, je préviens par message que nous arrivons et qu’il faut le silence. Et là, nous ouvrons la grande porte en bois, je n’oublierais jamais ce moment là. Tous nos amis sont réunis en arc de cercle et nous attendent en silence, j’ai les larmes aux yeux. Bientôt, nous ne nous verrons plus aussi souvent. Mon doudou découvre enfin la surprise et il n’en revient pas. Nous avons passé une sacrée soirée à danser, rire, boire et manger, bref, nous ne sommes pas prêts de l’oublier. le lendemain midi, nous avons mangé les restes tous ensembles. Un super week-end…..

 

 

A 2 heures 30 du bonheur

Classé dans : Non classé — vrl @ 21:25

dscf1089.jpg

voilà je viens de passer mon premier week end dans les ardennes depuis ma venue dans le NORDDDDD . Un grans bol de bonheur avec ma famille , mes amis, ma fille et mes racines . Mais le hic c le retour sans ma petite chérie d’amour et sans ma petite léa adorée ,enfin 1 semaine passe vite . Merci a tous pour ce week end .. Je vous aime ……

 

 

lettre à un ami

Classé dans : Non classé — vrl @ 21:23

LETTRE A UN AMI est un texte qui a été écrit pour mon doudou, mais en tous les cas, il s’agit d’une vraie déclaration d’amitié avec Thierry et son amour Antoinette. Maintenant qu’il a fait l’introduction, je vais essayer de vous raconter dans quelques temps quand je serai revenue des Ardennes, quelques petits moments de notre vie à tous.
A bientôt
VERO

LETTRE A UN AMI

Je sais, Rudy, tu n’aimes pas trop les longs discours. Mais que veux-tu, j’ai l’impression que je suis meilleur à l’écrit qu’à l’oral. Alors, devant la feuille blanche, je vais pouvoir me lâcher.
Près de vingt ans d’amitié, c’est un cap. C’est toi, je me rappelle qui avait fait le premier pas, rassures toi je vais préciser que c’était une invitation chez toi pour un match de foot, mais je ne l’oublierai pas, surtout que depuis ce jour, tu n’as jamais cessé d’être présent dans ma vie quand il le fallait.
Te remercier, comment faire. Je ne te dirais pas que pour toi j’abattrais des murs, ou alors pour te faire rire, j’ai déjà du mal à planter un clou. Souviens toi, heureusement que tu étais là pour notre maison du Beau-Séjour…
Nous avons eu de bons moments, nos parties de tarot avec Jacqueline et tes grands-parents, les tournois de pétanque, et le Téléthon, où tu m’as faire croire que tu nous avais inscrits tous les deux pour jouer toute la nuit sans interruption à Rethel. J’y avais cru mais je ne m’en sentais pas capable. Tu t’es bien amusé de mon embarras. Nous avons joué à Rethel dix minutes, j’ai tenu le coup.
C’est toi aussi qui es venu me chercher il y a trois ans pour rejoindre le club de tennis de table de Clavy. J’ai trouvé une équipe de copains formidables, oui, comment te remercier…
Aujourd’hui, c’est ton anniversaire, mais je t’avoue que mon cœur n’est pas à la fête et tu sais pourquoi.
La vie va nous séparer, mais en fin de compte ce n’est qu’une question géographique et que représentent les distances, après tout ce que je viens d’écrire ? Je ne dirai pas que pour toi j’irai jusqu’au bout du monde, cela te ferait encore rire.
Ce que je sais, c’est qu’un ami, c’est comme une boussole qui indique toujours la bonne direction, et comme tu déménages dans le nord, tu vois c’est conforme, je saurai toujours te retrouver. Heureusement que tu ne vas pas dans le sud, je n’aurais pas su quoi dire.
Je ne sais pas qui a dit : « un ami c’est quelqu’un que l’on connaît bien et que l’on aime quand même. » Je pense que cette phrase nous correspond bien. Nous sommes tellement différents, et pourtant, nous nous sommes toujours compris.
Oui, Rudy je sais aujourd’hui que je ne pourrai jamais assez te remercier…

Ton ami Thierry

 

 

Mathilde et son fiancé

Classé dans : Non classé — vrl @ 21:22

soirepyjama084.jpgapremfoto9.jpg               je vous presente ma grande fille (20 ans aujourd’hui,et c’est vrai) elle me manque baucoup car elle est loin de nous et c’est rien de le dire! Quant a kevin c’est un garcon super sympa j’ai de la chance qu’elle l’ai choisi.Peut-etre mon futur gendre??????

 

 

ma deuxieme nana

Classé dans : Non classé — vrl @ 21:16

léa        je vous presente lea la petite soeur de mathilde.Bisou

 

 

chouby notre animal de compagnie

Classé dans : Non classé — vrl @ 21:03

choub     cela va faire bientot un ans  qu’il fait parti de la famille.C’est un petit animal tre gentil tres calin nous l’adorons!

 

 

Bienvenue dans le Nord (1)

Classé dans : Non classé — vrl @ 20:56

Dès que nous avons su que notre prochaine résidence se trouverait dans le nord suite à une mutation professionnelle, le film tant adoré des Français (et pas seulement eux d’ailleurs) sortait au cinéma. Nous avons donc organisé un dimanche matin « cinéma » (là où il y avait le moins d’attente) avec des amis , lesquels ont suivi toute la progression des évènements et je peux vous dire que sur le moment, on s’est demandé où l’on allait et au fûr et à mesure du film, on a adoré, adoré le film certes mais aussi l’ambiance de ce film sans violence et tellement vrai. Car même si nous allons habiter à 50 kms de Bergues (village magnifique), nous avons eu l’occasion de nous rendre à côté de Lille plusieurs fois là où nous allons habiter pour y trouver notre future maison et à chaque fois, nous y avons rencontré « des gens du Nord », des gens qui ont dans le coeur le soleil qu’ils n’ont pas dehors, c’est à dire des gens gentils, serviables, sympathiques et chaleureux. Mais seulement, ce n’est pas si facile de partir et de laisser derrière soi toute la famille, les amis, bref un peu de notre vie. Nous nous sommes posés beaucoup de questions, nous avons beaucoup réfléchi et finalement, nous avons commencé à chercher notre future habitation tout en sachant que nous laissions notre grande fille de 20 ans à Charleville, le plus dûr à laisser derrière nous. Elle n’est pas seule, certes, elle vit avec Kevin mais un enfant reste un enfant, un grand bébé qui aura peut-être besoin de nous, et nous ne serons pas là, il va falloir gérer….

 

1...45678
 
 

mes passions |
happy'mômes |
Cosy place for holidays in ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les hobbies d'Angie
| Animaux de compagnie
| ciel nuageux